Stock épuisé.
En rupture de stock
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

 

Les Vendanges

Vendanges 2016

Eudemis,

Ce n'est pas le nom d'une quelconque déesse grecque protectrice mais le nom d'un petit ver qui aime beaucoup le raisin des côtes de Bourg. Il a profité de notre engagement de ne pas utiliser les pesticides nocifs notamment pour les abeilles pollinisatrices, pour s'installer confortablement dans le vignoble, percer les baies et leur faire perdre une partie de leur jus. En quelque sorte une saignée sur pied. Le résultat : une très forte concentration en sucre , des antocyanes non diluées, et donc un vin riche en alcool, très coloré avec beaucoup de corps. Un vin du sud dira-t-on !!!

Mais le changement climatique n'y est pour rien.

Les vendanges se sont déroulées du 26 septembre au 5 octobre avec 5 jours de vendanges manuelles avec un tri minutieux pour garder les baies les plus saines. Le temps fut agréable sans pluie ( mais cela a duré quasiment tous les mois de juillet août et septembre )

Nous avons cette année encore vinifié quatre cuvées

La cuvée JEMM élaborée en "vinification intégrale" c'est à dire tout en barriques depuis la fermentation alcoolique jusqu'à l'élevage de 24 mois. Vendanges manuelles table de tri et vinification sans aucune action de pompage assurent une qualité optimum. production 10 hl c'est à dire 1200 bouteilles environ.
100%  Merlot

La cuvée Cardinal sera un assemblage de Merlot et Malbec dans un rapport de 60-40%. Le vin sera corse, chaleureux, et généreux.

La cuvée tradition à 100% Merlot sera aussi un vin de soleil, gourmand et fruité.

La cuvée 23 du château DESCAZEAU sera un assemblage Merlot cabernet sauvignon dans une proportion de 80-20% le cabernet apportera sa fraîcheur et sa vivacité. Le vin sera fruité et joyeux.

 

         

 

Vendanges 2015

Les vendanges 2015 ont démarré le jeudi 24 septembre, pour les Merlot et Malbec et le 5 octobre pour les cabernets Sauvignon et Franc.

Le temps était doux et ensoleillé pour la première partie et humide pour la dernière.

Le raisin était bien mûr, très sain et la vendange très homogène. Il faut dire que les conditions climatiques ont été très clémentes. La fleur avait eu lieu au début du mois de Juin par temps sec et calme, évitant ainsi tous risques de coulures. L'été a été très chaud et sec en juin et juillet, les mois d'aout et septembre peu pluvieux.

La maturité de la vendange était précoce d'environ une semaine.

En première analyse tout laisse prévoir un grand millésime avec des degrés d'alcool très élevés au delà de 14 degrés.

Nous avons vendangé avec une machine de dernière génération pour
remplir deux cuves de 50 hl, une de merlot provenant du plateau et une de malbec provenant des vieux plants de la plaine.

Nous avons poursuivi en vendange manuelle, avec tri sur table pour réaliser une vinification intégrale en barriques.

Nous avons rempli 10 barriques de 225 l et 2 barriques de 400 l de raisin cépage Merlot provenant de la petite parcelle du plateau et de parcelle de l'église. La dernière barrique de 400 l est plutôt remplie de Malbec.

Environ 70 tonnes de raisins ont été envoyées à la cave de Châteaux en Bourgeais. La cuvée 23 du Château Deacazeau sera de grande qualité.

         

 

Vendanges 2014

Les vendanges 2014 se sont déroulées du 28 septembre au 10 octobre. Le millésime s’annonce d’excellente qualité grâce au mois de septembre ensoleillé et chaud.

Le début du mois de juin avait permis une floraison harmonieuse sans intempéries, gage d’une pollinisation homogène et complète.

Au château Puy Descazeau l’année sera marquée par la collaboration avec Julien Berjal du château « Le Châtelet » à Saint Emilion qui nous a apporté son savoir faire en matière de « vinification  intégrale » c’est à dire une vinification en barrique d’un raisin sélectionné sur une parcelle minutieusement contrôlée quand à son rendement, sa maturité et le soin porté en amont lors des travaux « en vert ».

La parcelle sélectionée a été effeuillée en juillet en même temps que des vendanges vertes permettaient de réduire les rendements et améliorer la concentration. Chaque grappe était « démêlée », ce qui leur permettait de ne pas être en contact avec une autre et ce afin de limiter tout risque de pourriture, surtout en fin de maturité. Celle-ci a pu être menée à son terme pour obtenir un optimum de qualité. 

De surcroit, afin d’approcher l’excellence, toute la vendange égrappée est passée sur une table de tri ou toutes les particules étrangères et les baies abimées ont été éliminées.

         

         

            

 

Vendanges 2013

Encore un millésime de « Vigneron », ce qui signifie que la qualité du vin sera obtenue au prix de beaucoup de savoir faire et d’attention.

Tout fut atypique cette année. L’hiver et le printemps furent froids et humides. La végétation s’est tardivement développée et au moment de la fleur et de la pollinisation le climat fut encore venteux humide et instable. La conséquence fut la présence de coulure sur la plupart des grappes, c’est à dire des grappes avec beaucoup de graines atrophiées et une maturité hétérogène. Les mois de juillet et aout furent très ensoleillés et très chauds mais le retard de maturité pris ne fut pas rattrapé pour autant, et la vendange dut se faire tardivement, à partir du 5 octobre.

Pour couronner le tout, le temps fut encore humide à ce moment. Pour sauver le millésime il a fallu vendanger à la main et trier sur chaque pied de vigne et sur chaque grappe les graines mûres et saines.

Grace à cela la qualité des vins du château Puy Descazeau a été préservée mais le rendement a été très faible et la quantité produite inférieure de 50% à celle des années précédentes.

 

            

            

         

 

Vendanges 2012

Encore une année particulière, L’été fut très beau, chaud et sec pouvant faire espérer un grand millésime. C’était sans compter sur le mois de juin qui fut, pour sa part, froid , pluvieux et venteux. Ces conditions climatiques ont troublé la floraison qui s’est étalée sur trois semaines alors que d’ordinaire elle a lieu en quelques jours. La conséquence a été une maturation des raisins non homogène. A la fin aout on pouvait voir des grappes comportant des baies vertes alors que les autres étaient déjà bien noires.
 
La maturité a été tardive et les vendanges se sont déroulées début octobre. La qualité n’a pu être obtenu qu’au prix d’un tri minutieux avant et pendant les vendanges.
 
Les rendements ont été très faibles (Moins 20% par rapport à 2009)
Les degrés potentiellement mesurés sont de 13,5.

            

            

            

 

Vendanges 2011

Les premiers coups de sécateur ont été donnés le 16 septembre, ouvrant la saison des vendanges dans cette région avec une dizaine de jours d'avance 
 
La région avait déjà connu deux récoltes précoces en 1997 et 2003 et il faut remonter ensuite à 1893 pour trouver une telle avance.
 
« Cette année est un peu atypique », a noté Jean Marc Médio, « avec initialement un fort déficit hydrique sur mars-avril-mai-juin sans une goutte d'eau et un cycle végétatif parti avec près de trois semaines d'avance, suivi d'une période presque caniculaire début juillet avec un phénomène de stress hydrique, et enfin de pluie à partir du 14 juillet : le tout a fait que les trois semaines d'avance se sont tassées et réduites à une dizaine de jours d'avance par rapport à un cycle normal . Les épisodes orageux ont singulièrement compliqué les évolutions de la maturité occasionnant une forte hétérogénéité à la fois sur une même parcelle ou sur une même grappe, entraînant une période de vendanges demandant du doigté pour le tri des raisins.

La vendange a donc nécessité des nettoyages préalables, c’est à dire une pré-vendange  pour éliminer manuellement les grappes ou les parties de grappe pas mures ou abimées. Ces opérations ont permis l’obtention d’une qualité optimum. Les degrés alcooliques sont plus faibles qu’en 2010 et 2011, ils sont d’environ 13˚, ce qui est plus conforme à la norme Bordelaise.